Button 0Button 1Button 2Button 3Button 4Button 5

Histoires et Légendes

Deux volets seront au rendez vous dans cette section

1 - HISTOIRE (Tunisie / Table de Jugurtha et le village de Kalaat)

2 - LEGENDES RURALES ..... :-)

1 - HISTOIRE

Les Grandes Dates de la Tunisie

814 Av. JC : Fondation de Carthage par des colons phéniciens, conduits par la Reine Didon, ou Elyssa. La nouvelle cité se développe rapidement devenant l'une des deux grandes puissances de la Méditerranée avec son grand rival romain.
264 - 146 Av. JC : Les trois guerres puniques contre Rome donnent lieu, entre autres, à la fantastique expédition conduite par Hannibal qui a traversé les Alpes avec ses éléphants (218- 202 Av. JC). Ces guerres s'achèvent par la défaite de Carthage.
146 Av. JC- 439 : Etablissement de la première colonie romaine "Africa". Le pays connaît une grande prospérité. L'agriculture et l'urbanisation se développent.

439 : Conquête de Carthage par les Vandales.

533 : Reprise de Carthage par les Byzantins.

647-698 : Début de l'ère arabo-musulmane. Fondation de Kairouan par Oqba Ibn Nafaa (en 670) et prise de Carthage par les Arabes (en 698).
 800-909 : Expansion de l'Islam et établissement de la dynastie des Aghlabides. Construction de la Mosquée Zitouna de Tunis. Kairouan est alors le centre politique et intellectuel du Maghreb.
909-1159 : Dynasties Fatimide et Ziride. Mahdia, fondée en 921, devient la capitale du pays.
1159-1230 : Les Almohades unissent les pays du Maghreb et l'Andalousie musulmane.
1236-1574 : Les Hafsides, vassaux des Almohades, se déclarent indépendants et fondent une nouvelle dynastie à Tunis.

1574 : La Tunisie est annexée à l'Empire Ottoman .
1705 : Fondation de la Dynastie des Husseinites (déchue le 25 juillet 1957).

1881-1956 : Protectorat français, établi le 12 mai 1881. La résistance anti-coloniale dure pendant pratiquement la totalité des 75 ans de domination française. Menée d'abord par le parti Destourien (1920), la lutte connaît un nouvel élan avec le néo-Destour à partir de 1934.

1956 (20 mars) : La Tunisie obtient son indépendance.
1957 (25 juillet) : Proclamation de la République tunisienne. Habib Bourguiba devient président de la Tunisie indépendante.
1959 (1er juin) : adoption de la première constitution de la République Tunisienne.
1963 (15 octobre) : les troupes françaises évacuent Bizerte, leur dernière base dans le pays.
1987 (7 novembre) : Le Premier ministre, Zine El Abidine Ben Ali, succède au Président Bourguiba, jugé sénile. Ben Ali est investi Président de la République.

 

LA TABLE DE JUGURTHA et le VILLAGE DE KALAAT


La « Table de Jugurtha », à Kalaat Senane près du Kef, est un remarquable rocher fortifié. Ainsi baptisée par la tradition locale, elle présente des vestiges d’occupation de toutes les époques. Le site correspond parfaitement au récit de Salluste, y compris la voie d’escalade découverte par le soldat ligure qui permit la prise de cette forteresse.


Pour en savoir plus rendez-vous sur le site www.jugurtha.com


Mais son histoire ne s’arrête pas au siège de Marius (voir récits de Salluste). La Table de Jugurtha, anciennement appelée Kalaat Mejjana, Kalaat Mergamenna, Kalaat Buchr et enfin Kalaat al-Sikka, servit tantôt de forteresse pour contrôler la région, tantôt de refuge aux habitants de Mergamenna, bourgade située à son pied. Les lieux connurent de nombreuses batailles entre envahisseurs, rebelles et maîtres du pays :


En 533 la plaine servit de refuge aux Vandales contre les Byzantins.
En 647 les habitants, vaincus par les Arabes, s’y retranchèrent.
En 686 les Arabes y poursuivirent le roi berbère Koceila.
En 908 les troupes Aglabides, vaincues dans la plaine par les Chiites, ne purent s’y réfugier et furent taillés en pièces. Par la suite elle devint une place refuge pour les premiers Fatimides, puis les Zirides.
En 1283 l’Hafside Abu Faris fut vaincu et tué dans la plaine par un usurpateur. Mais son oncle Abu Hafs se réfugia sur la Table, y reconstitua ses forces puis reconquit Tunis.
En 1352 l’Hafside Abu Ishaq y fut vaincu par les rebelles.
En 1644 Hamouda Bey vainquit le cheikh des Hanecha, dont la Table était l’une des places fortes.
En 1694 Hussein ibn Ali, soupçonné de trahison par les Mouradites, s’y réfugia. Par la suite il devint maître de la Tunisie.
Au 18e s. la Table aurait servit de refuge au brigand Senane, d’où le nom de la ville actuelle.
Jusqu’au 19e s un important marché au bétail se tenait sur la Table. La menaa (village refuge) occupant son sommet fut alors abandonnée.
Au XXe s. les Français y établirent une mine, maintenant abandonnée.

 

LEGENDES RURALES

Chaque pays a ses légendes, ses histoires, ses secrets. Certaines légendes sont ancrées dans les esprits, et se transmettent a travers les générations.

Croyances, contes, rêves collectifs, histoires vécues et enjolivées, miracles, vérité ?

Sans doute un peu de tout cela, et peu importe. Les légendes subsistent a travers les âges, elles survivent a travers le temps. Elles drainent avec elles la poésie enfouie dans le coeur d'un village, d'une région, d'un peuple. Et c'est aussi en cela qu'elle sont interessantes.

Histoire 1

"Un jour nos arrières arrières grands parents furent assiégés
par des ennemis (romains ?) désireux d'asservir toutes les populations sur leur passage, le siège pris des jours et des jours étant donné que la seule issue donnant accès à la montagne (actuelle table de jugurtha) était fortement gardée et déjà en temps normal très difficile d'accès.

Mais ce siège a tellement duré que l'eau dans les citernes et le blé dans les greniers furent sur le point de s'épuiser.

Une ruse fût donc mise au point par nos arrières arrières grands parents : en effet, ces derniers décidèrent d'étendre du linge sur les bords du rempart en laissant penser à l'ennemi lui même désespéré par ce long siège sous la chaleur caniculaire, que les habitants des alentours qui se réfugièrent sur plateau avaient encore assez d'eau pour se permettre de laver du linge en plus d'abreuver le bétail et satisfaire leur soif.
Les ennemis déjà atteints par l'épreuve des chaleurs harassantes, la fatigue, la durée du siège et l'état de fait que cette citadelle est imprenable décidèrent de mettre fin au siège de la montagne en découvrant un beau matin tout ce linge suspendu ...

Histoire similaire en de nombreux points à l'histoire de Salluste, à la seule différence près que chaque partie remodèle la fin de cette histoire à son avantage ...


Partie romaine : la montagne fût prise d'assaut par la chance (découverte d'une voix contournant le plateau et habitée par des escargots)
Partie Kalaat : la montagne resta inviolée par l'intelligence"

Et vous quelle est votre version ?

NB : Merci au Dr Cherif Ouasli de Kalaat pour cette histoire que nos anciens racontent depuis des temps immémoriaux ...

d'autres histoires à venir